Il corrige la ptose de la pommette vers le bas ainsi que des poches malaires associées à un cerne marqué. Il permet aussi d’estomper la ride d’expression des sillons naso-geniens. Ce geste consiste à repositionner la pommette dans sa position initiale (en position haute) en effectuant un décollement de l’ensemble des tissus au raz du plan osseux en vue d’une correction durable une fois les tissus cicatrisés en nouvelle position.

La cicatrice est placée au raz de la paupière inférieure et légèrement prolongé vers l’extérieur dans une ride de la patte d’oie. L’intervention est pratiquée de la même façon qu’un lifting cervico-facial avec cependant un œdème et des ecchymoses plus importantes en postopératoire.