La muqueuse buccale, comme la peau, est barrière entre le milieu extérieur et l’organisme.
Cette muqueuse est le siège de différentes lésions, signes de maladie.
Classiquement et comme en dermatologie, ces lésions sont classées en  » lésions élémentaires  » : érythémateuses (rouges), blanches (kératoses), pigmentées (noires), vesiculo-bulleuses, ulcérations, papillaires, hypertrophiques, nodules.
Ces lésions peuvent atteindre toutes les zones de la muqueuse: lèvres, joues, gencives, langue, plancher buccal, palais dur et mou.
Leur diagnostic est d’une grande importance car il faut faire le diagnostic différentiel avec les cancers de la cavité buccale, dont le diagnostic encore trop tardif en France en fait une maladie redoutable au pronostic sombre (environ 30% de survie à 5 ans).
Celui-ci repose sur l’interrogatoire, un examen clinique et divers examens paracliniques tels que les analyses biologiques, mycologiques, virologiques ou sur des prélèvements tissulaires (biopsie ou exérèse) en analyse conventionnelle ou immunofluorescente.
Enfin la thérapeutique repose sur la chirurgie ou les médicaments.